Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération Française de Vol à Voile

V_ZT_1_par_J-Carlin

Discours prononcé par Monsieur le Maire de Fayence, Jean-Luc Fabre, lors de l'ouverture de l'Assemblée Générale de la Fédération Française de Vol à Voile des 23 - 25 mars 2012.


 

"Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter à toutes et à tous la bienvenue à Fayence, au cœur même de cette Provence si pittoresque que nous aimons tant et qui s’ouvre à des journées ensoleillées et  radieuses en ces premiers jours de printemps.

Bienvenue donc dans ce canton de l’arrière-pays varois, composé de huit villages perchés et pour lequel Fayence joue le rôle de chef-lieu.

Mais c’est aussi, M. le Président, un tout nouveau comité régional Provence Côte d’Azur, constitué à l’initiative de ses membres l’automne dernier et représentant l’ensemble des départements de la région PACA qui vous accueille aujourd’hui.

Et, plus encore, c’est un de vos clubs les plus fervents, j’ai nommé l’Association Aéronautique Provence Côte d’Azur, sous la conduite de son président Gérard Chiocci, qui vous ouvre ses portes en ce début d’assemblée générale.

Situé à trente minutes environ des principales villes du littoral de la Côte d’Azur ou de l’Est-Var, à une  heure à peine des premières stations de ski des Alpes-Maritimes, notre territoire bénéficie d’une situation géographique idéale et conjugue tout à la fois développement résidentiel et économique au sein duquel le tourisme occupe une place prépondérante.

L’idée de vous accueillir, ici à Fayence, est née voici deux ans déjà de la visite sur notre site de votre président, Jean-Emile Rouaux, que je salue de nouveau et que je remercie très chaleureusement ainsi que ses instances pour avoir concrétisé cette idée  qui nous ravit.

Car, croyez-le bien, mes chers amis, c’est pour nous à la fois un grand honneur et une très grande fierté que de vous recevoir pour la tenue de votre assemblée générale ordinaire 2012.

Et soulignons qu’il s’agit d’une grande première, pour vous comme pour nous. En effet, jamais, auparavant,  Fayence ne s’était portée candidate à l’accueil d’un tel évènement et je me suis laissé dire que cela constituait également une première pour votre Fédération car elle n’avait jusque-là jamais tenu d’assemblée au cœur même d’un site vélivole.logo_ffvv

Aujourd’hui, en combinant à la fois la tenue de votre assemblée fédérale à une commune hôte, elle même site vélivole, nous faisons rejoindre les deux bouts de l’échelle. Car je ne doute pas un seul instant que durant ces deux jours, tous les sujets qui seront abordés lors de vos travaux n’aient pas été appréhendés ici même ou encore que tous les enjeux dont vous débattrez pour l’avenir de votre discipline n’aient pas été également évoqués ici d’une manière ou d’une autre.

Qu’il s’agisse de communication autour de votre activité, de redynamisation du nombre de licenciés, de fidélisation des membres au sein des associations, d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, qu’il s’agisse de formation, de maîtrise des dépenses, de relation avec la population, qu’il s’agisse encore du droit des sols avec le transfert des plateformes aéronautiques aux collectivités suite à la loi du 13 août 2004, de maîtrise des usages, de sécurité ou encore de nuisances sonores, je suis certain que pas un de ces thèmes n’ait pas été vécu ici même à un degré d’échelle quelconque.

Alors, ici, M. le Président, chers amis, le vol  à voile est à Fayence ce que Fayence est au vol à voile, c'est-à-dire intimement lié.

L’un et l’autre ont grandi après la seconde guerre mondiale en se construisant une histoire commune, une notoriété commune et bien sûr une identité commune, à un point tel que l’identification de Fayence au vol à voile est quasi naturelle.

Le nouveau logo municipal de communication en dessinant un planeur survolant la silhouette de notre village perché en est la preuve la plus authentique.

Ces grands oiseaux blancs silencieux qui glissent et déchirent avec un léger sifflement le  bleu azur de notre ciel tout au long de l’année font partie intégrante de notre paysage.

Mais, et cela ne doit être oublié par personne, la particularité de cet aérodrome réside aussi dans le fait que cette notoriété est intégralement partagée avec la commune voisine de Tourrettes, puisque le terrain occupe une surface identique sur l’une et l’autre des deux communes jumelles.

La grande aventure de la discipline a commencé peu après la fin de la seconde guerre mondiale, par la volonté de quelques vélivoles niçois et cannois à qui on avait demandé de quitter leur aérodrome de résidence.

L’Etat leur avait alors attribué le terrain militaire de Fayence-Tourrettes inutilisé. Dès lors, grâce à un environnement extrêmement favorable, aux pieds des premiers contreforts alpins, bénéficiant d’un ensoleillement et d’une aérologie des plus propices, ce club n’allait cesser de grandir.

En 1966, cette association prenait un nouveau tournant avec la création de l’Association Aéronautique Provence Côte d’Azur, entité forte de ses quelques cinq cents membres et gestionnaire de la plateforme depuis 1982.

En 1977, l’administration de l’aérodrome passait dans les mains d’un Syndicat Mixte composé à 50% par le Conseil Général du Var, 25% par la commune de Fayence et 25% par la commune de Tourrettes.

L’un des axes politiques les plus marquants de l’époque fut de donner l’accent à la formation et à l’apprentissage avec la création d’une école départementale et régionale de vol à voile ouverte gratuitement aux collèges et lycées de la région, ainsi qu’aux jeunes de 15 à 25 ans.

Plus de 1300 brevets ont ainsi été délivrés en 35 ans !

Récemment, sous l’impulsion de son président Gérard Chiocci, que je salue et qui compte pour beaucoup dans votre venue comme dans l’organisation de ces trois jours, le club a encore renforcé son partenariat avec le monde scolaire.

L’AAPCA a ouvert ses portes à des écoles de prestige comme le SKEMA, ancien CERAM, de Sophia Antipolis, ou encore le Centre International de Valbonne, le CIV.

 

Des conventions ont même été signées avec le Ministère de la Défense, avec qui nous entretenons d’étroites relations.

Pourtant, la vie de cette plateforme n’a pas toujours été synonyme de développement. Il a fallu faire face à de réelles menaces de fermeture.

Au début des années 70, la création du plus grand centre d’entrainement militaire terrestre d’Europe, le camp de Canjuers, a nécessité d’âpres discussions avec l’Etat, débouchant sur un protocole préservant les intérêts des uns et des autres.

Dix ans plus tard, la ligne électrique Très Haute Tension Bouttre-Carros dont le tracé était prévu en plein cœur de notre territoire allait porter un coup d’arrêt définitif à l’activité du vol à voile. Fort heureusement, la grande mobilisation des élus de l’époque et de la population toute entière a pu infléchir la décision en faveur d’un autre passage.

Aujourd’hui, ce sont plutôt la maîtrise des usages et la limitation des nuisances sonores, de quelque nature que ce soit d’ailleurs, qui pose problème et qui a conduit le Conseil Syndical, par deux fois, a réclamé auprès des autorités de tutelle le déclassement de l’aérodrome à usage restreint, plongeant la plateforme pour la troisième fois de son histoire contemporaine dans une véritable crise identitaire.

Alors, M. le Président, une Assemblée Générale est un moment fort de la vie d’une association. C’est un moment également très politique. Une assemblée dresse d’abord le bilan d’une année écoulée, tout secteur confondu. A partir de cette photographie et de constats établis, elle peut échafauder aussi des programmes, des prévisions à plus ou moins brèves échéances. Et puis, il existe de nouvelles normes, de nouvelles règlementations qui imposent une nécessaire adaptation. L’évolution des technologies conduit également à bouger les lignes.

Vos perspectives, après quelques périodes douloureuses, semblent aller vers le mieux. Tous les indicateurs semblent le montrer.

Un récent courrier que vous avez adressé en octobre 2011 aux différentes instances fédérales montre à quel point, tout en étant conscient de certaines difficultés, vous vous placiez dans des perspectives plutôt optimistes.

Et c’est tant mieux !

Vous avez fort bien identifié les enjeux. Vous avez défini des priorités comme former, recruter, fidéliser, participer à une vie associative qui peut être riche car si le plaisir de voler en planeur ne peut qu’au mieux se partager à deux, la vie d’un club est forcément enrichissante à bien des égards.

Vous en avez déduit des axes stratégiques comme accroitre l’offre, augmenter la palette de services ou encore s’adapter aux usagers.

Vous vous êtes donnés des outils comme ce merveilleux programme baptisé « vu du ciel », ou encore le développement de votre communication à travers tout un ensemble de medias au premier rang desquels les Nouvelles Technologies seront un atout précieux.

En ma qualité de maire mais aussi de président du Syndicat Mixte pour l’Aménagement et l’Exploitation du Centre de Vol à Voile de Fayence-Tourrettes, je ne peux que vous encourager dans cette voie car il ne fait aucun doute qu’en explorant ces pistes-là et peut-être d’autres encore, votre fédération a de très beaux jours devant elle".

Mis à jour : lundi 26 mars 2012 10:01

Restez informé!

Sélectionnez les lettres d'information auxquelles vous désirez vous abonner.



Joomla Extensions powered by Joobi

A l'affiche

Plus d'événements

Agenda des événements

Spectacle
15/07/2017 - 21:30 =>
THE CRAZY FACTORY
Concert
22/07/2017 - 21:30 =>
Coroseduto Gospel
Concert
29/07/2017 - 21:30 =>
Hommage à JOE COCKER
Concert
04/08/2017 - 21:30 =>
Memory Big Band et Suzanne Wognin
Rénovation façades relais solidarité
Rénovation façades relais solidarité
lancement du guide des producteurs de notre terroir 5
lancement du guide des producteurs de notre terroir 5
Vers l'Est
Vers l'Est
Vue de Fayence
Vue de Fayence
Réfection chemin de la Bane
Réfection chemin de la Bane
Tour de l'Horloge
Tour de l'Horloge

Horaires d'ouverture de la mairie :
du lundi au vendredi :
de 8h00 à 12h00 et 13h30 à 17h00